Ressources humaines

La digitalisation formidable eldorado ou source de tous les maux ?

La digitalisation formidable eldorado ou source de tous les maux ?
14 juin 2017

La transformation digitale envahit nos pratiques à une vitesse inégalée jusqu’ici. Pour qu’elle soit réussie,il faut aussi l’envisager sous l’angle de la qualité de vie au travail. L’innovation digitale offre de nombreuses possibilités aux services RH. Voici quelques exemples concrets permettant de tirer parti des technologies.

De nouveaux modes de travail collaboratifs grâce aux réseaux sociaux d’entreprise

Les Réseaux Sociaux d’Entreprise sont le terrain d’expression des pratiques en réseau nécessaires à la transformation des entreprises. En permettant de fluidifier la communication et en favorisant la transversalité et l’intelligence collective,ils rendent l’entreprise apprenante. Mais pour que leur mise en place soit véritablement réussie,encore faut-il que les collaborateurs aient envie de jouer le jeu et de s’engager dans la durée.

Les trois ingrédients-clés de la réussite d’un RSE seraient que :

  • l’équipe dirigeante sache insuffler et accompagner une vraie dynamique du changement auprès des collaborateurs ;
  • les salariés soient accompagnés et stimulés dans leur quotidien,par exemple en leur montrant des exemples de réussites.

De nouveaux environnements de bureau adaptés au digital

Les espaces de travail sont aujourd’hui essentiellement digitaux,afin que les collaborateurs puissent accéder à leur convenance aux applications nécessaires à leur travail. La dimension collective prend le pas sur la sphère individuelle. Désormais les entreprises investissent davantage dans la création de zones de travail collaboratif (bureaux,salles de réunions,espaces de détente et de restauration...) et dans l’achat de biens mobiliers partagés entre plusieurs personnes,plutôt que dans des bureaux fermés et des espaces de rangement. La qualité de l’aménagement de l’environnement de travail constitue un véritable levier pour attirer et fidéliser les talents,les salariés étant demandeurs de conditions de travail toujours plus optimales. En outre,à l’heure du cloud,des réseaux sociaux et de la mobilité,les espaces de travail nécessitent,plus que jamais,des solutions de sécurité performantes à même de garantir la confidentialité des données. Cette question de concilier sécurité des données de l’entreprise et protection de la vie privée du salarié connecté mérite aussi d’être posée en dehors de la seule sphère des espaces de travail. Comme par exemple avec le développement du Bring Your Own Device (BYOD : l’usage d’équipements informatiques personnels dans un contexte professionnel),du Choose Your Own Device (CYOD : l’entreprise propose à ses collaborateurs d’acheter leur équipement mobile parmi différents terminaux « approuvés ») ou encore du Corporate Owned Personaly Enabled (COPE : les terminaux mobiles sont achetés et détenus par l’entreprise,et configurés pour un usage professionnel).

De nouvelles formes de travail pour gagner en agilité

Les nouvelles formes de travail telles que le coworking,le freelancing ou le télétravail apportent des solutions novatrices pour gagner en flexibilité,agilité et rentabilité. Le bureau de demain sera nomade ou ne sera pas ! Il importe également que les collaborateurs aient accès aux outils où qu’ils se trouvent. Des applications d’entreprise performantes leur permettent maintenant de travailler de chez eux (voire des transports) comme s’ils étaient dans leur bureau,et en temps réel.

Contre l’hyperconnexion généralisée,le droit à la déconnexion

Comment les entreprises peuvent-elles concrètement organiser la déconnexion* ?

Quelques pistes :

  • clarifier leur discours par le biais de chartes et accords direction/salariés ;
  • sensibiliser le management via des formations aux bonnes pratiques ;
  • intervenir directement dans les usages : une alerte en cas d’envoi de mail tardif proposant de différer l’envoi,la réalisation d’un bilan de consommation numérique mettant en avant les échanges émis hors du temps de travail,la communication soulignant l’importance de privilégier les échanges oraux plutôt que par mail et de ne pas réaliser de réunion avant 9h ou après 18h,etc.

Cet article de la loi Travail* a le mérite de nous faire mieux réfléchir à notre propension à nous enchaîner à notre smartphone et aux limites que nous voulons mettre entre vie professionnelle et vie privée. C’est aux équipes RH d’accompagner,là encore,le management pour que la culture digitale soit absoute de pression et stimulante.

Télécharger le Livre Blanc

* Le droit à la déconnexion est entré en vigueur le 1er janvier 2017 pour les entreprises de plus de 50 salariés. 18h,etc.

Évaluez l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 vote(s), 4,00/5)
Partagez l'article :

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser

L’Intelligence Artificielle offre de multiples possibilités à la . . .

  Intelligence Artificielle, Relation Clients, transformation digitale

L’intelligence artificielle, entre mythes  et réalité Loin de se limiter à ses déclinaisons les plus spectaculaires ou fictionnelles, l’Inte . . .

21 novembre 2017 0 commentaires 3

Livre Blanc : Les collectivités territoriales au coeur de la tran . . .

  E-administration, livre blanc, réforme État, Relation Citoyens, Relation Clients, transformation digitale

Simplifier la vie des citoyens et contribuer à la transformation de l’action publique territoriale.   125 collectivités territoriales d . . .

21 novembre 2017 0 commentaires 0

La génération Y questionne la volonté de changement

  collaboratif, culture d'entreprise, dialogue social, DRH, experience collaborateur, gestion des talents, management, marque employeur, Relation Clients, RH, transformation digitale

Les entreprises ont bien conscience qu’elles ne pourront se passer du concours de la génération Y pour réinventer l’expérience client&hellip . . .

16 novembre 2017 0 commentaires 44

Ressources humaines

La digitalisation formidable eldorado ou source de tous les maux ?

La digitalisation formidable eldorado ou source de tous les maux ?
Par  14 juin 2017

La transformation digitale envahit nos pratiques à une vitesse inégalée jusqu’ici. Pour qu’elle soit réussie,il faut aussi l’envisager sous l’angle de la qualité de vie au travail. L’innovation digitale offre de nombreuses possibilités aux services RH. Voici quelques exemples concrets permettant de tirer parti des technologies.

De nouveaux modes de travail collaboratifs grâce aux réseaux sociaux d’entreprise

Les Réseaux Sociaux d’Entreprise sont le terrain d’expression des pratiques en réseau nécessaires à la transformation des entreprises. En permettant de fluidifier la communication et en favorisant la transversalité et l’intelligence collective,ils rendent l’entreprise apprenante. Mais pour que leur mise en place soit véritablement réussie,encore faut-il que les collaborateurs aient envie de jouer le jeu et de s’engager dans la durée. Les trois ingrédients-clés de la réussite d’un RSE seraient que :

De nouveaux environnements de bureau adaptés au digital

Les espaces de travail sont aujourd’hui essentiellement digitaux,afin que les collaborateurs puissent accéder à leur convenance aux applications nécessaires à leur travail. La dimension collective prend le pas sur la sphère individuelle. Désormais les entreprises investissent davantage dans la création de zones de travail collaboratif (bureaux,salles de réunions,espaces de détente et de restauration...) et dans l’achat de biens mobiliers partagés entre plusieurs personnes,plutôt que dans des bureaux fermés et des espaces de rangement. La qualité de l’aménagement de l’environnement de travail constitue un véritable levier pour attirer et fidéliser les talents,les salariés étant demandeurs de conditions de travail toujours plus optimales. En outre,à l’heure du cloud,des réseaux sociaux et de la mobilité,les espaces de travail nécessitent,plus que jamais,des solutions de sécurité performantes à même de garantir la confidentialité des données. Cette question de concilier sécurité des données de l’entreprise et protection de la vie privée du salarié connecté mérite aussi d’être posée en dehors de la seule sphère des espaces de travail. Comme par exemple avec le développement du Bring Your Own Device (BYOD : l’usage d’équipements informatiques personnels dans un contexte professionnel),du Choose Your Own Device (CYOD : l’entreprise propose à ses collaborateurs d’acheter leur équipement mobile parmi différents terminaux « approuvés ») ou encore du Corporate Owned Personaly Enabled (COPE : les terminaux mobiles sont achetés et détenus par l’entreprise,et configurés pour un usage professionnel).

De nouvelles formes de travail pour gagner en agilité

Les nouvelles formes de travail telles que le coworking,le freelancing ou le télétravail apportent des solutions novatrices pour gagner en flexibilité,agilité et rentabilité. Le bureau de demain sera nomade ou ne sera pas ! Il importe également que les collaborateurs aient accès aux outils où qu’ils se trouvent. Des applications d’entreprise performantes leur permettent maintenant de travailler de chez eux (voire des transports) comme s’ils étaient dans leur bureau,et en temps réel.

Contre l’hyperconnexion généralisée,le droit à la déconnexion

Comment les entreprises peuvent-elles concrètement organiser la déconnexion* ? Quelques pistes : Cet article de la loi Travail* a le mérite de nous faire mieux réfléchir à notre propension à nous enchaîner à notre smartphone et aux limites que nous voulons mettre entre vie professionnelle et vie privée. C’est aux équipes RH d’accompagner,là encore,le management pour que la culture digitale soit absoute de pression et stimulante. Télécharger le Livre Blanc * Le droit à la déconnexion est entré en vigueur le 1er janvier 2017 pour les entreprises de plus de 50 salariés. 18h,etc.

mautic is open source marketing automation